Une robe, une !

Je ne porte quasiment jamais de robe, hormis quelque-unes en été : ma penderie est donc fort dégarnie (dans cette catégorie, tout au moins :mdr:) .

Le pire, c’est qu’à l’instar (partiellement, je suis une petite joueuse) des filles d’ici, je me suis lancé un défi : ne pas m’acheter la moindre robe pour cet été et toutes les réaliser. Si je parviens à limiter aussi mes achats dans d’autres domaines (pas le cas ce mois-ci :oops:), j’espère les rejoindre sur leur blog.

Bon, j’avoue, mon objectif est encore loin d’être atteint puisque cette robe est la toute première que je me couds, mais j’ai encore 3 mois avant de partir en vacances, ça me laisse le temps d’en coudre encore 3, si je me tiens à mon « planning ».

N’ayant donc jamais cousu de robe pour bibi myself, j’ai choisi un tissu qui m’avait coûte fort peu cher, afin d’éviter de fondre en larmes devant du liberty bêtement massacré :smile: : un tissu patchwork, à tendance violette (les photos ne lui rendent pas justice, il est beaucoup plus vif que cela, mais le temps fort pluvieux de cette journée ne m’a pas permis de prendre de jolies photos). 

Le patron ? On va dire « bidouillage entre plusieurs sources d’inspiration » : c’est ici  que j’ai initialement pris l’idée, je voulais faire la même mais taille empire… Et puis, comme souvent… J’ai bifurqué en cours de route et changé d’idée et de livre.

Prenez donc l’Otona no couture One piece smock blouse (livre 5 pour les JCA) :

Arrêtez-vous un instant sur le modèle 5, contemplez le modèle 17 et poursuivez un peu jusqu’au modèle 20. Secouez la tête, allez, encore un peu : tout se mélange ? Parfait : c’est le but :mdr:.

J’ai donc allongé la tunique n° 5 pour en faire une robe, tout en diminuant un peu la hauteur de l’empiècement et en augmentant un peu sa largeur, pour faire des fronces sous la poitrine, j’ai ajouté un corselet à la façon de la robe 17, et les manches de la robe 20 (sans les froncer, car j’ai des bras un peu plus « ronds » que les japonaises, semble-t-il :smile:). J’ai dû ajouter une sorte de martingale au dos, façon gilet de costume, car la robe qui me semblait bien étroite lorsque j’ai coupé le tissu s’est avérée, en fait, trop large :scratch:.

Au final, ça donne ça :

 

Très agréable à porter, car le tissu est très fluide (et ne se froisse pas, c’est-y pas l’top pour les vacances, ça :yep: ? ).

 

Je me tâte encore pour ma prochaine réalisation estivale, entre la robe 10 du livre 99 (grâce à un échange avec Sarah, merci à elle), une autre repérée dans le Burda d’avril et une autre d’Idées Couture HS de janvier, merci à Mes P’tits Titis… A voir, selon l’inspiration du jour…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share
4 commentaires
  1. coucou, très sympa cette petite robette.
    J’aime beaucoup la couleur.
    Biz

  2. Wahou ! j’adore !! Sur le cintre je n’étais pas super fan, ça ne rend pas justice à la coupe…. et puis je scrolle et je la vois portée et là je réitère: WAHOU !!! Le décolleté, le tomber au niveau de la taille, elle est vraiment top.

  3. Comme Poupoule :mrgreen: sur le cintre j’étais perplexe. Mais portée c’est autre chose. Elle tombe très bien. C’est très frais ! ;)

  4. Bonjour,
    je suis une couturière débutante et je viens de flasher sur le modèle 5 du livre 5. Je n’ai jamais cousu japonais et ça me fait un peu peur …
    Avant d’investir je préfère me faire la main !
    Est il possible de me faire passer le tuto ? (je l’achète ou l’échange éventuellement)
    D’avance merci

Laisser une réponse

;) :yep: :twisted: :triste: :tease: :suspect: :smile: :siffle: :shock: :scratch: :runaway: :roll: :rienpige: :ptdr: :pleurs: :photo: :ouf: :oops: :ola: :nonrien: :non: :niet: :mrgreen: :mouarf: :mdr: :mdloco: :lol: :langue: :idea: :hum: :hmm: :gnee: :fiesta: :evil: :dents: :cry: :cnul: :chut2: :chut1: :choc: :cheers: :bravo: :bounce: :boulet: :boude: :bonsang: :bof: :arrow: :amour: :amen: :affraid: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :) :( :!: 8)
Me notifier des commentaires à venir par mail.